21-12-09

Werkgroep Morkhoven: réaction du Ministère de la Justice


cd-roms












Marcel Vervloesem: hospitalisation à Turnhout indispensable - risque de mort imminente

Bruxelles, 21 décembre 2009 - Marcel m’a téléphoné tout à l’heure. Il avait une très mauvaise voix. Il était très fatigué, il a constamment l'impression de devoir vomir. Il a des vertiges. Il ne voit presque plus rien. Il n'est plus capable d'aller aux promenades. Il reste tout le temps sur son lit parce qu'il ne parvient plus à rien faire d'autre. Il m’a très vite dit, qu'il devait immédiatement se recoucher.

Son diabète est complètement hors contrôle. La nouvelle insuline qui lui a été prescrite ne fonctionne pas. Hier soir, comme la semaine précédente, son niveau de sucre était trop élevé pour que le mesureur de glycémie puisse le mesurer. Ce matin, son taux de glycémie est descendu à 570/590 : plus que le seuil du coma qui commence à 550. Ca peut être mortel dans son cas (avec ses problèmes de coeur, cancer, reins et suite à 20 interventions chirurgicales, etc.). Il peut tomber à tout moment dans le coma et personne ne s’en apercevra parce qu'il n'y a aucune observation médicale à la prison, ni même une infirmière de 8 heures le soir jusqu'à 7 heures du matin.

Il doit être traité comme tous les patients en dehors des prisons, immédiatement hospitalisé, certainement après que le médecin a constaté qu'il a perdu 8 kilos en 3 semaines... alors qu'il a le cancer. Il doit immédiatement subir les examens médicaux, sans à nouveau être enfermé dans une cellule d'isolation ou enchaîné jour et nuit à un lit d'hôpital. Les 3.000 milligrammes d'antibiotique par jour semblent avoir diminuer la bronchite de Marcel, mais c'est la seule progression.

La semaine passé, j'avais déjà pris de contact par mail et téléphone avec le direction générale des institutions pénitentiaires et avec le cabinet du Ministre de la Justice Stefaan De Clerck, qui sont largement au courant de ce dossier. Mais il n'y eut aucune réaction.

L'avocat de Marcel a téléphoné à un des attachés à la direction de la prison de Turnhout Eric Geudens, qui lui a répondu qu'il n'y 'aucun problème avec Marcel Vervloesem'. Il y a un an que ce Geudens a répondu la même chose par téléphone. Le lendemain, Marcel était presque mort, avec plus que 24 battements de cœur par minutes et les médecins de l'hôpital de Turnhout ont passé 13 heures à le réanimer.

Je viens à nouveau téléphoné à la direction générale des institutions pénitentiaires à Bruxelles. Le responsable Vanessa Bury (qui suit le dossier de Marcel) était 'en réunion'. J'ai laissé le message à une collaboratrice.

Après l’appel de Marcel, j'ai à nouveau téléphoné au cabinet du ministre de la justice. Un homme me répondait de contacter les médecins ou le directeur de la prison. Je lui répondais que les médecins ne peuvent rien décider sans la permission des autorités et que l’attaché de direction Eric Geudens répondait à l'avocat de Marcel (comme il y a un an) qu'il n'y avait 'aucun problème'.

L'Homme me passait le téléphone à un certain Luc Stas, un conseiller néerlandophone du ministre De Clerck. Plutôt que de me transférer à une personne responsable après que je lui ai résumé de la situation, Luc Stas m’a répondu, qu'il 'ne répondait aux questions concernant des détenus par téléphone' et il m’a raccroché au nez.

Mais qu'est qu'on peut faire ?
Le cabinet, qui a classé Marcel dans un "dossier spécial" est constamment informé par moi, me répondait, il y a 6 ou 7 mois (c' était la dernière fois que j'ai eu une réponse), qu’ils "arrangeaient les affaires seulement avec le détenu et son avocat avec qui ils avaient des contacts". Mais il n'y aucune contact. Même dans une pareille situation, le responsable du dossier Vervloesem du cabinet est introuvable !

En outre, le juge du tribunal de la peine a dit dans son arrêt du 26 juin 2009 que 'SEUL LE MINISTRE PEUT DECIDER D'UNE LIBERTE CONDITIONNELLE POUR DES RAISONS MEDICALES'. Ca veut dire que le ministre de la justice est personnellement responsable pour cette situation qui dure déjà près de 1.5 ans.

J'ai aussi téléphoné à Lieselot Bleyenberg, porte-parole adjointe au Ministre De Clerck. Je lui ai donné très rapidement un résumé de la situation. Je lui ai expliqué l’urgence d'un hospitalisation de Marcel. Mme Bleyenberg a répondu qu’elle contacterait le 'service médicale'.

J'ai vraiment l'impression que ça va mal tourner avec Marcel et que certains veulent sa mort pour le faire taire définitivement de l'affaire pédocriminel de Zandvoort qui (avec ses 89.539 victimes) était étouffée.

Jan Boeykens

Président du Werkgroep Morkhoven


Cabinet du Ministre De Clerck:
fax: 0032 2 542 70 39
tel: 0032 2 542 65 11
info@just.fgov.be
(service générale)

fax: 0032 2 542 82 85
tel:0032 2 542 82 48
vanessa.bury@just.fgov.be
(Vanessa Bury, diectoriat-général institutions pénals)

tel: 0032 2 542 80 62
els.baart@just.fgov.be
(Els Baart qui traite le dossier de Marcel Vervloesem)

Ministre Stefaan De Clerck
stefaan.declerck@just.fgov.be
www.stefaandeclerck.be
0032 2 542 80 11
fax: 0032 2 542 80 00

Mme. Hayat Ait Chaoura
0032 2 542 69 10
fax: 0032 2 542 70 39

nancy.thienpont@just.fgov.be
0032 2 542 69 86
fax: 0032 2 542 70 39

----

Raf Jespers, avocat de Marcel Vervloesem
antwerp@progresslaw.net
0032 3 320 85 30
fax 0032 3 366 10 75

Cour de la peine à Gand
0032 9 234 59 12
fax: 0032 9 234 59 1

Prison de Turnhout: (0032 14 40 89 30)


kaartvzw Werkgroep Morkhoven - kinderpornozaak Zandvoort - réseau Zandvoort:

Werkgroep Morkhoven - Wordpress
L'affaire Zandvoort - vidéos
Zandvoort etc. - vidéos (1)
Zandvoort etc. - vidéos (2)
Werkgroep Morkhoven - Skynet
http://droitfondamental.eu/

Commentaren

situation médicale Voici une liste avec plus de 20 hospitalisations d’urgence et d’opération subit par Marcel Vervloesem et qui ont été envoyés plus de 40 fois au Ministre De Clerk et ses collaborateurs de cabinet.

1) Cancer malin – Hopital St H. Hart à Lier – 2 fois
2) Reins – 5 fois – Hôpital St Elisabeth à Herentals
3) Pancréas – 2 fois – 1X Hopital St H. Hart à Lier, 1X UIA d’Anvers
4) Urgence en soins intensifs pancréatite 2 –
5) Urgence en soins intensifs pancréatite 1 – UIA d’Anvers
6) Soins intensifs – Hôpital Fabiola à Sambreville/Hôpital St Elisabeth à Herentals 11X
7) Reins – Gasthuisberg à Louvain – 2 X
8. Disfonctionnement cardiaque opération à l’AZ Imelda Bonheiden – 3X
9) Soins intensifs diabétiques – Hopital St H. Hart à Lier 4X
10) Reins – Hopital St H. Hart à Lier – 1X
11) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges – 1X
12) Dialyse rénale – Hopital St H. Hart à Lier- 1X
13) Hémorragie interne – AZ St Jan Bruges – 1X
14) Opération – AZ St Jan Bruges – 1X
15) Placement chirugical de tuyaux de dialyse – AZ St Jan Bruges – 1X
16) Soins intensifs cardio – St Elisabeth Turnhout – 1X
17) Urgence soins intensifs anémie (leucémie) – St Elisabeth Turnhout – 1X
18) Urgence soins intensifs – St Elisabeth à Herentals – 1X
19) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges
20) En date du 14 mai 2009 il devait du à des problèmes cardiaque consécutif entre autre au manque de médication et un traitement insuffisant être admit en urgence à l’hôpital AZ Sint Jan Bruges mais la direction de la prison avec son avis négatif a réussi 1 jour avant l’admission sur base du rapport du PSD éviter cette admission.

Gepost door: Morkhoven | 23-12-09

situation médicale 4.12.2009 – La situation de Marcel Vervloesem depuis son transfert de la prison de Brugge vers la prison de Turnhout (30 juin 2009 au 24 novembre 2009)

Situation médicale:

21 vistes chez le médecin:
1 juillet 2009 – 10 juillet 2009 – 24 juillet 2009 – 30 juillet 2009 – 8 juillet 2009 – 18 juillet 2009 – 27 juillet 2009 – 11 août 2009 – 15 août 2009 – 17 août 2009 – 21 août 2009 – 21 août 2009 – 1 septembre 2009 – 5 septembre 2009 – 11 septembre 2009 – 4 octobre 2009 – 6 octobre 2009 – 8 octobre 2009 – 24 octobre 2009 – 11 novembre 2009 – 18 novembre 2009

6 examens médicaux:
13 août 2009: Analyses sanguines
13 août 2009: Analyses urinaires
20 août 2009: Consultation oculaire par le Dr.Van O. de Turnhout
26 août 2009: Examen diabétique par le spécialistz Dr. A AZ Sint-Jozef, Turnhout
31 août 2009: Analyses urinaires
24 octobre 2009: Analyses urinaires

2 injections(vaccins):
6 octobre 2009: grippe
11 novembre 2009: grippe Mexicaine

Soins des pieds du au diabète:
19 août 2009

Soins a cause diabète et controle cardiaque:
615 visites

2 requête de Brugge pour la restitution des résultats d’examens (cardiaques + …):
11 septembeer 2009
8 octobre 2009

3 demandes d’obtention des dossiers médicaux de Marcel par son avocat:
3 septembre 2009 – L’hôpital AZ Sint-Jan de Brugge a fait parvenir le dossier
9 september 2009 – L’hôpital Sint-Elisabeth a fait parvenir le dossier
14 octobre 2009 – Dr. F. Van Mol, directeur-general du Service de Santé pénitentiaire du Ministère de la Justice à envoyé le dossier chirurgical de Marcel à son avocat.

Gepost door: Morkhoven | 23-12-09

27 décembre 2009 Bruxelles, 27 décembre 2009

Nous avons eu Marcel ce soir au téléphone. Son moral est meilleur à nouveau mais son niveau de sucre est tombé de 600 à 60 maintenant...

Il y a quelques jours nous lui avons rendu visite. Il était très affaibli mais avait retrouvé le moral. Il avait des problèmes de déshydration qui peuvent devenir très dangereux dans son cas et il rentrait juste de l'hôpital où il est resté à peine 2 heures (ça ne suffit pas pour un réhydration complète et un bilan complet).

Le médecin qui était parfaitement au courant des faits des derniers jours, lui a demandé s’il ne serait 'pas possible de moins critiquer les médecins sur le web site'. C'est un peu bizarre après la dernière situation il y 4 semaines avec Erwin Boosten du service psycho-social de la justice à la prison de Turnhout, et qui a été suivie par l'isolation de Marcel qui est tombé gravement malade sans qu'on fasse quelque chose pour lui.

Marcel peut sortir maintenant de sa cellule 6 fois par jour, ce qui est absolument nécessaire dans sa situation médicale. Mais ce n'est pas une solution.

L'année passée il y a eu une dizaine de situations identiques. C'était presque systématique et bien calculé. Chaque fois ce qui reste à Marcel de santé, est à nouveau brisé. Chaque fois nous étions obligés de faire des appels à l’aide désespérés partout pour sauver sa vie.
Chaque fois après une semaine, deux semaines, trois semaines de publications sur internet, on prenait enfin des décisions médicales pour aider Marcel.
C'est un miracle qu'il vive encore. Mais il est clair que ce jeu sadique qui est fait justement pour le détruire et l'assassiner lentement, ne peut pas continuer.

J'ai maintenant un dossier d'un autre prisonnier de la prison de Bruges.
Et il est traité d’une manière identique à celle qu’on utilise avec Marcel.
Le service psycho-médical (PSD) créé initialement pour la 'réintégration et reclassement des prisonniers', utilise la même méthode sadique pour briser ce prisonnier qui se comporte correct et qui n'a jamais eu de sanction.
On 'oublie d’ajouter des rapports', on fait comme si certains rapports n'étaient pas arrivés, le dossier n'est 'pas complet' au moment où l'affaire vient devant le tribunal d’application des peines, on ment constamment, on torture psychologiquement par un jeu continuel d'espoir et de désespoir etc.
Le dossier du prisonnier est complètement bloqué.

Il ne fait aucun doute que c'est un système criminel utilisé par des hommes qui auraient parfaitement pu travailler dans les camps de prisonniers américains où on utilise toutes sortes de tortures avec l'accord du président américain.

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

Gepost door: Morkhoven | 28-12-09

11 janvier 2010
Bruxelles, 11 janvier 2010

J'ai eu Marcel Vervloesem de notre association à nouveau au téléphone.
Son niveau de sucre était à nouveau tombé à 44.
Il en est à son 4ième évanouissement hypoglycémique depuis 15 jours, d’où un pré coma susceptible d’être mortel, mais le ministère de la justice continue à refuser l’hospitalisation.

Celle qui gère son dossier au ministère est Els Baart (tel **32.2.542.80.62) mais elle refuse de répondre « par téléphone », et pas d’avantage par courrier.

Marcel Vervloesem doit immédiatement subir des examens médicaux, sans à nouveau être enfermé dans une cellule d'isolation ou enchaîné jour et nuit à un lit d'hôpital !

Des prisonniers malades comme Marcel Vervloesem doivent être immédiatement libérés !

J'ai vraiment l'impression que ça va mal tourner avec Marcel et que certains veulent sa mort pour le faire taire définitivement de l'affaire pédocriminel de Zandvoort qui (avec ses 89.539 victimes) était étouffée.

Jan Boeykens, Président de l'asbl Werkgroep Morkhoven

Gepost door: Morkhoven | 13-01-10

Marcel Vervloesem en pré coma: 11 janvier 2010 Date: 2010/1/11
From: Jan Boeykens werkgroepmorkhoven@gmail.com
Subject: Marcel Vervloesem en pré coma
To: mariechristine.marghem@lachambre.be, alain.mathot@lachambre.be, yvan.mayeur@lachambre, guy.milcamps@lachambre.be, patrick.moriau@lachambre.be, jan.mortelmansdekamer.be, linda.musin@lachambre.be, nathalie.muylle@dekamer.be, clotilde.nyssens@lachambre.be, jacques.otlet@lachambre.be, katrien.partyka@dekamer.be, barbara.pas@dekamer, jan.peeters@dekamer.be, andre.perpete@lachambre.be, cathy.plasmandekamer.be, annick.ponthier@dekamer.be, magda.raemaekersdekamer.be, willem-frederik.schiltz@dekamer.be, bert.schoofs@dekamer.be, marie-martine.schyns@lachambre, luc.sevenhans@dekamer.be, sarah.smeyers@dekamer.be, therese.snoyetdoppuers@lachambre, bart.somers@dekamer, ine.somersdekamer.be, sofie.staelraevedekamer, bruno.stevenheydens@dekamer.be, isabelle.tasiaux@lachambre.be, raf.terwingen@dekamer.be, eric.thiebaut@lachambre, bruno.tobback@dekamer.be, bruno.tuybens@dekamer.be, ilse.uyttersprot@dekamer.be, bruno.valkeniers@dekamer, Luk.Van.Biesen@dekamer.be, christine.vanbroeckhoven@dekamer.be, ludo.vancampenhoutdekamer.be, carina.vancauter@dekamer, lieve.vandaeledekamer, robert.vandevelde@dekamer.be, jef.vandenbergh@dekamer.be, francis.v.d.eynde@dekamer.be, liesbeth.vanderauwera@dekamer, dirk.vandermaelendekamer.be, tinne.vanderstraeten@dekamer.be, bruno.vangrootenbrulle@lachambre, stefaan.van.hecke@dekamer.be, flor.vannoppen@dekamer.be, ludwig.vandenhovedekamer.be, paul.vanhie@dekamer.be, hilde.vautmans@dekamer, stefaan.vercamer@dekamer.be, mark.verhaegen@dekamer, s.verherstraeten@dekamer.be, geert.versnick@dekamer.be, dirk.vijnck@dekamer.be, kristof.waterschoot@dekamer.be, ben.weyts@dekamer.be, brigitte.wiaux@lachambre.be, hilal.yalcin@dekamer.be, meyrem.almacidekamer.be, gerolf.annemans@dekamer.be, marie.arena@lachambre.be, josy.arens@lachambre, yolande.avontroodt@dekamer.be, daniel.bacquelaine@lachambre, xavier.baeselen@lachambre.be, ronny.balcaen@lachambre.be, sonja.becq@dekamer.be, francois.bellot@lachambre.be, philippe.blanchart@lachambre, hendrik.bogaertdekamer.be, hans.bonte@dekamer.be, juliette.boulet@lachambre.be, christian.brotcorne@lachambre, koen.bultinck@dekamer.be, colette.burgeonlachambre.be, ingrid.claes@dekamer.be, david.clarinval@lachambre.be, guy.coeme@lachambre.be, patrick.cocriamont@lachambre, alexandra.colen@dekamer.be, francoise.colinia@lachambre.be, philippe.collard@lachambre.be, jean.cornillachambre.be, valerie.deom@lachambre, guy.dhaeseleer@dekamer.be, hendrik.daems@dekamer.be, georges.dallemagne@lachambre, maggie.deblock@dekamer.be, rita.debont@dekamer.be, valerie.debue@lachambre.be, mathias.declercq@dekamer.be, herman.decroo@dekamer, francois.dedonnea@lachambre.be, patrick.degrootedekamer.be, martine.demaght@dekamer.be, filip.deman@dekamer.be, corinne.depermentier@lachambre.be, jenne.depotter@dekamer, els.de.rammelaere@dekamer.be, mia.deschamphelaere@dekamer.be, wouter.de.vriendt@dekamer.be, jeanmarie.dedeckerdekamer.be, roland.defreyne@dekamer.be, katia.dellafaille@dekamer.be, roel.deseyn@dekamer.be, olivier.destrebecq@lachambre, maya.detiege@dekamer.be, patrick.dewael@dekamer.be, leen.dierick@dekamer.be, camille.dieu@lachambre.be, michel.doomst@dekamer.be, dalila.douifi@dekamer.be, daniel.ducarme@lachambre.be, denis.ducarme@lachambre.be, andre.flahaut@lachambre.be, jean-jacques.flahaux@lachambre.be, catherine.foncklachambre.be, andre.frederic@lachambre.be, jacqueline.galant@lachambre.be, david.geerts@dekamer, zoe.genot@lachambre.be, joseph.george@lachambre.be, muriel.gerkenslachambre.be, thierry.giet@lachambre.be, georges.gilkinet@lachambre.be, luc.goutry@dekamer.be, hagen.goyvaerts@dekamer, luc.gustin@lachambre.be, olivier.hamal@lachambre.be, kattrin.jadin@lachambre.be, eric.jadot@lachambre.be, jan.jambon@dekamer.be, gerald.kindermansdekamer.be, meryame.kitir@dekamer.be, bart.laeremansdekamer, sabien.lahaye-battheu@dekamer.be, fouad.lahssaini@lachambre.be, karine.lalieux@lachambre.be, marie.claire.lambertlachambre, renaat.landuyt@dekamer.be, david.lavaux@lachambre.be, carine.lecomte@lachambre.be, josee.lejeune@lachambre.be, eric.libert@lachambre.be, peter.logghe@dekamer.be, peter.luykx@dekamer.be, olivier.maingainlachambre, andre.vannieuwkerkevlaamsparlement.be, GENOT Zoe , hme@rtbf.be, redaction@lactualite.com, redaction@rtl.be, humanite@humanite.presse.fr


Chers député(e)s,

Je vous remercie de prendre connaissance de ce petit communiqué et d'intervenir auprès de la Belgique afin de faire hospitaliser et de faire libérer l'activiste Marcel Vervloesem de toute urgence là où il se trouve (Turnhout) car son état de santé est incompatible avec le fonctionnement carcéral.

Cordialement,

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles (Bruxelles)
Belgique

http://droitfondamental.eu/
http://verdwijningen.skynetblogs.be/

-------------------------------------------

ACTIVIST MARCEL VERVLOESEM À NOUVEAU EN DANGER

Bruxelles, 10 janvier 2010 - J'ai eu Marcel Vervloesem de notre association au téléphone. Il s'est évanoui pour le troisième fois à cause d'une hyglycémie. Son niveau de sucre était à nouveau tombé à 50. Il doit aller tout de suite à l'hôpital et il doit être libéré avant qu'il meurt à la prison !

Jan Boeykens, Président de l'asbl Werkgroep Morkhoven

----

Voici une liste avec plus de 20 hospitalisations d’urgence et d’opération subit par Marcel Vervloesem et qui ont été envoyés plus de 40 fois au Ministre De Clerk et ses collaborateurs de cabinet.

Le Ministre qui prône une justice « humaine et équitable » estime qu’un prisonnier ne peut être sorti de prison que 3 jours avant sa mort supposée...

1) Cancer malin – Hopital St H. Hart à Lier – 2 fois
2) Reins – 5 fois – Hôpital St Elisabeth à Herentals
3) Pancréas – 2 fois – 1X Hopital St H. Hart à Lier, 1X UIA d’Anvers
4) Urgence en soins intensifs pancréatite 2 –
5) Urgence en soins intensifs pancréatite 1 – UIA d’Anvers
6) Soins intensifs – Hôpital Fabiola à Sambreville/Hôpital St Elisabeth à Herentals 11X
7) Reins – Gasthuisberg à Louvain – 2 X
8. Disfonctionnement cardiaque opération à l’AZ Imelda Bonheiden – 3X
9) Soins intensifs diabétiques – Hopital St H. Hart à Lier 4X
10) Reins – Hopital St H. Hart à Lier – 1X
11) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges – 1X
12) Dialyse rénale – Hopital St H. Hart à Lier- 1X
13) Hémorragie interne – AZ St Jan Bruges – 1X
14) Opération – AZ St Jan Bruges – 1X
15) Placement chirugical de tuyaux de dialyse – AZ St Jan Bruges – 1X
16) Soins intensifs cardio – St Elisabeth Turnhout – 1X
17) Urgence soins intensifs anémie (leucémie) – St Elisabeth Turnhout – 1X
18) Urgence soins intensifs – St Elisabeth à Herentals – 1X
19) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges
20) En date du 14 mai 2009 il devait du à des problèmes cardiaque consécutif entre autre au manque de médication et un traitement insuffisant être admit en urgence à l’hôpital AZ Sint Jan Bruges mais la direction de la prison avec son avis négatif a réussi 1 jour avant l’admission sur base du rapport du PSD éviter cette admission.

Gepost door: Morkhoven | 13-01-10

De commentaren zijn gesloten.